LE MONDE DU BORDER TERRIER


 
AccueilPortailGalerieCalendrierS'enregistrerGroupesConnexion
Bientot le printemps,,,,,,

Partagez | 
 

 LES FICHES PRATIQUES DU FORUM : le chiot et la propreté

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: LES FICHES PRATIQUES DU FORUM : le chiot et la propreté   Mer 16 Avr 2008 - 10:14

La propreté du chiot




Pour le chiot, propreté signifie ne pas faire sur les lieux de couchage et de nourriture.

C’est ce qu’il a appris avec sa mère chez ses éleveurs (dans le cas des meilleures conditions d’élevage). Dès la naissance et tant qu'ils tètent, les chiots sont incapables d’éliminer seuls spontanément. C’est leur mère qui provoque l’élimination.

Dès que ses chiots commencent à manger une nourriture solide, elle n'ingère plus leurs déjections et les pousse alors à aller faire leurs besoins en dehors du nid.



Pour faire comprendre au chiot ce que vous attendez de lui, la manière forte ne favorisant jamais les apprentissages, c’est dans le calme que vous arriverez à lui faire faire ses besoins.




Merlin : « Il faut distinguer le pipi quant on est présent du pipi quant on est absent »

1) Prévoir un endroit à lui ou faire ses besoins

Un chiot de 8 semaines ne peut pas se retenir plus d’1h ou 2 dans la journée, 3 ou 4h la nuit.

Si l’on peut le sortir après les siestes, les repas ainsi qu’après les séances de jeux, il sera assez facile d’obtenir en quelques semaines un petit border qui fait ses besoins dehors.

Être aussi disponible n’étant pas toujours possible il faut donc prévoir qu’il va naturellement se soulager dans la maison, sans qu’évidemment cela soit à punir.

On peut lui fournir un endroit « à lui » avec du journal ou une serpillière. Stimulé par l’odeur des ses précédentes éliminations à cet endroit là, il y reviendra.



Pour certains, cette méthode retarde un peu l’apprentissage. On lui apprend que c'est permis de faire pipi ou crotte dans la maison ! Alors qu’en fait on cherche à lui faire comprendre le contraire...! Il faudra donc beaucoup d’indulgence quand il s’éternisera un peu à « devenir propre » !



2) Une fois dehors comment procéder :

Une fois repéré « le bon endroit tranquille » propre mais pas trop (l’odeur des autres pipis/cacas l’attireront et lui donneront envie), promenez-y le chiot en le laissant flairer, sans marquer votre impatience qu’il percevrait et qui ne ferait que le stresser et certainement pas se soulager rapidement.

Les endroits bruyants, très fréquentés de gens et de congénères perturbent et distraient le chiot qui attendra de rentrer pour se soulager à la maison ! On est tellement plus tranquille chez soi !

Un sol avec des petits cailloux ou bien de l’herbe seront ses endroits favoris (pas toujours facile dans les grandes villes mais on y trouve toujours un pied d’arbre avec du sable !). Ce sont des habitudes qu’il a peut-être déjà pris chez ses éleveurs.

Merlin : « Les chiens sont des animaux appréciant la routine... d'une manière générale
faire les mêmes choses au même moment semble rassurer et accélérer la prise de
confiance de l'animal. Manger à heures fixes, sortir régulièrement et toujours à heures fixes permet une ritualisation gage d'une bonne attention du chien vis-à-vis de son maître
catalyseur de l'apprentissage… Patience, tolérance et abnégation. »



Dès que le chiot a fait ses besoins, félicitez le ! Montrez lui votre approbation avec un OUIIIIII ou des BRAVOS sonores et joyeux et de nombreuses caresses ; une petite friandise facilite également la compréhension de nos bébés borders car ils sont très gourmands.

Vous pourrez alors poursuivre un peu la promenade toujours en laisse. Nos borders sont curieux et l’extérieur qui pourrait les impressionner au début leur deviendra familier et positif.

Surtout ne pas rentrer tout de suite dès les besoins faits, au risque que le petit chiot n’associe rapidement « pipi/caca » = fin de la balade !



Joelle « Uxshan a été propre la deuxieme nuit à la maison c'est-à-dire à 8 semaines mais pour la journée cela a été un peu plus long. Mais j'ai toujours associé le commandement « fais pipi » avec une récompense et cela me sert maintenant en concours : je dirais que mes 2 chiennes font leur besoins sur commande ce qui m'évite toute surprise d'oubli sur le terrain. »












3) N’attendez pas les derniers vaccins pour le promener !

Il faudra plus craindre une mauvaise socialisation au milieu extérieur en ne le sortant pas, qu’une terrible infection qui lui tomberait dessus. Il est donc préférable de le sortir avant ses 3 mois, sans pour autant l’emmener faire ses besoins sur les trottoirs les plus sales.

Le risque d’une mauvaise adaptation au milieu urbain étant encore majoré s’il vient d’un élevage isolé en campagne où il n’a pas été en contact du tout avec les bruits de rue. (voir fiche éduction du chiot pour plus d’informations)

Il y a urgence à le confronter progressivement à toute situation qu’il sera amené à vivre plus tard. Sans oublier les divers moyens de transports qu’il devra un jour partager avec vous !

Il deviendra ainsi un chien équilibré, sachant faire ses besoins au bon endroit et dans toutes les circonstances.

Et même si le chiot dispose d’un jardin, cela ne dispense surtout pas de le sortir dans la rue pour les raisons citées.



Bony : « Est-ce que l'apprentissage de la propreté se fait plus vite à partir du moment où le chiot est vacciné ?
Ma chienne fait pipi sur les journaux, mais impossible de lui faire faire ses crottes dessus aussi. Et le matin au réveil, je ramasse entre 2 et 4 crottes...
Alors je place beaucoup d'espoir dans le vaccin (encore 10 j. !!) pour l'entraîner à faire dehors...
Ai-je raison ou la propreté c'est beaucoup plus long ? Et dans ce cas, quelles recettes appliquer ? »



4) Si le chiot se soulage à la maison



Si l’on a pu offrir des conditions d’apprentissage optimales, le chiot est propre entre l’âge de 4 à 6 mois, mais parfois un peu plus tard quand on le laisse seul de nombreuses heures.

Il y aura quelques « accidents » de parcours devant lesquels il sera capital de bien réagir.



Marie Pierre : « J'ai le souvenir mémorable d'une fois où nous avions emmené Nanok avec nous dans une maison inconnue alors qu'il avait 3 mois et demi et où il nous avait fait un gros cirque ! Il était dans notre chambre mais passait son temps à se tourner et se retourner et nous avions dû le sortir une demi-douzaine de fois jusqu'à ce qu'il finisse par faire pipi sur notre tête !!! Bien sur ça ne s'est jamais reproduit mais 14 ans après on s'en rappelle encore ! »



Si vous ne prenez pas votre chiot sur le fait, ne le grondez pas. N’allez pas le frapper ou lui infliger la punition de lui mettre la truffe dedans ! Cela ne lui apprend rien sinon à vous craindre sans comprendre. L'idée tenace qu'il "se sait coupable" et demande pardon ne doit pas vous effleurer, cette interprétation n’est qu’anthropomorphisme.

Quand vous ne l’avez pas surpris, contentez-vous de ramasser ou éponger hors de sa présence pour qu’il ne prenne pas votre position accroupie pour un appel au jeu. Un nettoyage ensuite à l'eau vinaigrée est préférable à l'eau de javel dont l'odeur serait plutôt incitatrice à recommencer à cet endroit là.

Par contre si vous le voyez flairer, tourner et vouloir se poser n’importe où, faites immédiatement savoir votre désaccord avec un NON !. Saisissez-le et sans plus, emmenez-le dehors ou à l’endroit de l’appartement que vous avez prévu pour cela. Félicitez-le bien chaleureusement si vous avez la chance qu’il s’exécute et termine là où vous le mettez.

Le but est qu’il finisse par associer que vous souhaitez qu’il se soulage à cet endroit là et pas ailleurs. Mais aussi et surtout qu’il ne craigne pas votre présence quand il a une envie qu’il ne peut retenir. Car alors il pourrait ne plus faire facilement dehors (craignant votre proximité), ou bien aussi chercher à dissimuler ses déjections de la nuit par exemple en les absorbant (une des causes de coprophagie chez le chiot).





Danièle : « Ce qui est désolant, pour quelqu'un qui débute, c'est d'avoir plusieurs points de vue.

Tout peut fonctionner, tout dépend du chien, de son tempérament mais de son maître aussi, sa patience, sa détermination et sa volonté.
Il faut essayer mais pas tout mélanger, essayez une méthode quelques temps et si ça ne fonctionne pas, une autre, soyez patients, il y a quand même plus de 25 ans que j'ai des chiens et que je les élève. Allez dans des clubs ou ils donnent des cours pour chiots, chez nous on appelle ça un cours de maternelle, et c'est le maître qui apprend. »







Alors soyez indulgent avec votre chiot, ne punissez jamais pour cet apprentissage comme pour aucun autre, ceci n’est en rien éducatif !
Revenir en haut Aller en bas
 
LES FICHES PRATIQUES DU FORUM : le chiot et la propreté
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Senecio rowleyanus en période de floraison.
» bouturage de feuille
» cherche chiot Border Collie
» infos pratiques et impressions sur : cambodge /birmanie / inde du sud /laos
» Nouveau Vito sur le forum !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE MONDE DU BORDER TERRIER :: Le chiot Border Terrier :: Son arrivée-
Sauter vers: